Notre histoire

Merci ! Brachard à Genève existe depuis 1839

Jean-Marc Brachard et son neveu Pascal Vuarnier sont heureux de célébrer le 175 ème anniversaire de leur maison de famille. Ils remercient leurs clients de leur être fidèles depuis si longtemps. Ils remercient tous ceux qui contribuent au renom de Brachard: Collaborateurs, fournisseurs, artistes et artisans. Avec eux, ils sont prêts à passer le relai à la 7 ème génération!

1839

Nicolas Victor Alexandre Brachard, né à Paris en pleine Révolution, est le descendant d’une famille de sculpteurs à la Manufacture de Sèvres. Lors d’un voyage à Genève, il tombe amoureux. Il fonde une famille puis ouvre une papeterie de luxe « française et anglaise » en octobre 1839, à la Grand Rue.

Premier magasin situé au 19 (actuel 10) de la Grand Rue
Premier magasin situé au 19 (actuel 10) de la Grand Rue

Dans ce magasin, on s’occupe de reliures et d’encadrements, on trouve de quoi écrire, dessiner et peindre, mais aussi des objets d’art et d’ornement.

A cette époque, les commerces se trouvaient dans la Vieille Ville. Genève traverse une période prospère et stable. L’Europe se répare après les guerres napoléonniennes et la ville veut changer de visage. Sortir du Moyen Age en démolissant ses fortifications et s’ouvrir à un bel avenir. On construit des quartiers entiers, on édifie des hôtels de luxe, des écoles, mais aussi le Conservatoire et le Musée Rath.

Les arts fleurissent à nouveau dans cette cité longtemps prise dans les glaces du calvinisme.

La « Fabrique » genevoise, horlogerie, orfèvrerie et émaillerie est en plein essor. La peinture et le dessin ainsi que la littérature, la poésie et la musique revivent enfin. Les artistes ont besoin de matériel que les Brachard font venir du monde entier. Couleurs, papiers, crayons et pinceaux débordent bientôt des rayons d’un magasin devenu exigu.

Rue de la Corraterie

La construction de l’ensemble des immeubles de la Corraterie, côté pair, est achevée en 1828 à l’emplacement exact d’une antique muraille, (dont on peut voir encore la trace aujourd’hui au sous sol de notre magasin actuel.)

Sa vocation commerciale démarre difficilement. Les marchands n’osaient pas s’y installer, de peur que ces bâtiments élevés sur les anciens fossés soient instables et que l’air soit irrespirable.

Cette artère humide est encore le royaume des maquignons. Il faudra attendre pour y voir se promener la société élégante des acheteurs.

1875

Brachard déménage au numéro 8 de la rue de la Corraterie, à côté de son emplacement actuel. Eugène Brachard succède à Nicolas, son père.

8 rue de la Corraterie
Le nouvel ensemble architectural de la Corraterie vient d'être achevé (Architecte: Samuel Vaucher)

Les peintres Ferdinand Hodler et Barthélémy Menn sont des clients réguliers.

La ville vient de vivre sa révolution radicale qui lui a donné un second souffle. En quelques années, Genève a presque doublé de volume. De nouveaux quartiers aérés et bien ordonnés sont bâtis hors de la Vieille Ville. On construit l’Université, l’Hôpital, le Grand Théâtre et surtout une gare qui relie la ville au réseau européen, permettant ainsi de développer considérablement le commerce. En même temps, Genève et la Suisse deviennent un paradis touristique.

Le commerce, les banques et les affaires sont désormais dans la ville basse qu’il faut constamment réaménager.

1910

8 rue de la Corraterie entre 1875 et 1910. Photo © Charnaux
8 rue de la Corraterie entre 1875 et 1910. Photo © Charnaux.

Pour permettre l’expansion de la ville et créer la rue du Stand, on démolit une partie de la Corraterie et le magasin s’installe au 6, rue du Rhône. Cet emplacement n’a pas convenu. Le magasin était étroit, profond et difficile à exploiter. Le côté impair de la Corraterie est reconstruit pour faire place aux grands établissements bancaires en plein essor.

1916

Maurice Brachard
Maurice Brachard.

Maurice Brachard, 3 ème génération, prend la relève et ouvre un immense magasin dédié au luxe de l’époque au 2, rue de la Confédération. Lalique, Orefors, Daum, Gallé et Rosenthal étaient les grandes marques de porcelaine et d’objets d’art qui côtoyaient déjà Montblanc, Caran d’Ache, Waterman, Parker, Pelikan.

4ème magasin au 2 rue de la Confédération, dans l'immeuble de la Banque d'escompte suisse (actuelle UBS)
4ème magasin au 2 rue de la Confédération, dans l'immeuble de la Banque d'escompte suisse (actuelle UBS)

1929

La crise de 1929 et les prémices de la guerre freinèrent les affaires.

1935 à 1938

Dès 1938, Brachard est situé au 10, Corraterie, à son emplacement actuel
Dès 1938, Brachard est situé au 10, Corraterie, à son emplacement actuel

En 1935, Charles Brachard succède à son oncle Maurice et la papeterie retrouve la Corraterie. Pendant les transformations du numéro 10, occupé par la Société de Banque Suisse, le magasin est provisoirement au numéro 12 jusqu’en 1938. La Maison Brachard occupe trois étages. Au sous-sol ronronnent les machines travaillant le papier, les impressions, la gravure et le timbrage. Là se trouvent aussi les ateliers de réparations et de transformations. Au rez de chaussée, fief élégant du magasin, se déploie tout l’assortiment d’une papeterie de luxe où règne déjà « Mademoiselle Marcelle », première vendeuse, dont la carrière dura 55 ans, de l’apprentissage à la retraite. Le premier étage est consacré à l’administration et à un énorme stock de fournitures pour les bureaux qui apprécient la qualité des livraisons, assurées par « Monsieur Emile » et sa hotte !

Dès les années 50, le paysage commercial du centre ville se développe autour d’enseignes traditionnelles mais aussi de celles des grands magasins nés au début du XXème siècle comme le Grand Passage, le Bon Génie, ou la Placette. On vit à nouveau dans la prospèrité.

1967

Transformations
L’aménagement intérieur est conçu à l’italienne

Charles Brachard transforme le magasin de fond en comble en créant un étage supplémentaire où il installe la maroquinerie. Cette activité est développée par sa femme, Denise Brachard.

L’aménagement intérieur est conçu à l’italienne. Tout s’ordonne autour d’un immense lustre fabriqué spécialement à Murano d’après un dessin original d’Henry Perey. C’est le décorateur en vogue à Genève dans les années soixante. On lui doit notamment la façade et l’agencement de l’Hôtel Richemond, la décoration du célèbre restaurant l’Age d’Or, première pizzeria de Genève et l’aménagement de nombreuses maisons privées.

1976

Jean-Marc Brachard et Pascal Vuarnier
Jean-Marc Brachard et Pascal Vuarnier

Jean-Marc Brachard, 5ème génération, continue les affaires. Il est rejoint en 1979 par son neveu, Pascal Vuarnier qui introduit l’informatique dans la maison ! C’est une petite révolution.

Pascal et Jean-Marc vont développer les activités du magasin en agrandissant les surfaces de vente et en diversifiant l’offre.

1980

La Vitrine du Papetier Antiquaire
« La Vitrine du Papetier Antiquaire »

Reprise d’une galerie d’art jouxtant le magasin et création d’une nouvelle enseigne : « La Vitrine du Papetier Antiquaire ».

1988

Surface de vente self-service pour les fournitures de bureau
Surface de vente self-service pour les fournitures de bureau

Les dépôts et les ateliers de gravure, d’impresion et de reliure situés au sous-sol déménagent hors du centre-ville et ce nouvel espace est transformé en surface de vente self-service pour les fournitures de bureau.

1989

« Années de Papier »

Les 150 ans de Brachard sont fêtés dignement. « Années de Papier », c’est le titre d’une exposition d’art contemporain qui est montée aux Halles de l’Ile pour l’occasion. Le soir du vernissage, une grande fête est donnée dans ce lieu magique.

2008

brachard contemporain

Ouverture d’une nouvelle enseigne, brachard contemporain, au 18 rue de la Cité. Le concept de cet espace est de promouvoir tout ce qui est « design » dans le domaine de la papeterie, de l’écriture et des accessoires de bureau, des expositions y sont organisées régulièrement.

Parallèlement, une boutique en ligne est créée pour les commandes de fournitures de bureau depuis chez vous.

2013

Caran d'Ache chez Brachard
Caran d'Ache chez Brachard

Notre magasin historique est réaménagé dans un nouveau concept d’accueil et de présentation de l’écriture, de la carterie et du papier.

Brachard invite Caran d’Ache dans ses murs jouxtant le magasin et concrétise ainsi presque cent ans de partenariat. Sous la dénomination Caran d’Ache chez Brachard, cette boutique est entièrement consacré à la célèbre marque genevoise. Toute la gamme des produits Caran d’Ache est présentée.

Des objets exclusifs signés Brachard sont créés spécialement pour ce point de vente.

2014

Envie de dessiner?
Concours 2014

Envie de dessiner ?

Concours Brachard du 1er mai au 30 septembre 2014 « Faites un portrait d’un membre de votre famille, d’un être cher, d’une actrice, d’un personnage historique… »